Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UMR0985 ESE Ecologie et Santé des Ecosystèmes
- Complément d'adresse :
INRAE 65 rue de Afficher la suite
INRAE 65 rue de Saint-Brieuc 35042 RENNES CEDEX Réduire

- Missions :
La santé des écosystèmes fait référence à leur aptitude à remplir des fonctions écologiques utiles Afficher la suite
La santé des écosystèmes fait référence à leur aptitude à remplir des fonctions écologiques utiles pour les sociétés humaines. Les écosystèmes aquatiques procurent une variété de biens ( ex. eau potable, pêche) et de services (ex. auto-épuration, loisirs) incluant des contributions directes au développement économique et au bien-être humain. Cependant, plusieurs activités humaines peuvent être considérées comme facteurs de stress pouvant affecter l'état de santé des écosystèmes.
Notre unité mixte de recherche Ecologie et santé des écosystèmes (UMR ESE) développe des projets scientifiques à plusieurs niveaux d'organisation biologique (du gène aux organismes, populations et communautés) dans trois principaux axes thématiques :
1. Analyser les impacts et les réponses aux stress générés par les activités anthropiques.
Le changement climatique, les pesticides, les dégradations des habitats et les invasions biologiques sont les principaux stress étudiés.
2. Comprendre et stimuler les mécanismes de restauration écologique.
La restauration écologique implique de mettre en place des suivis des écosystèmes à long terme et à large échelle.
3. Contribuer à l'élaboration de recommandations pour une gestion durable des ressources naturelles et autres services écologiques associés aux écosystèmes aquatiques. Réduire

- Moyens :
L'unité comprend 40 personnels permanents: 10 chercheurs INRA (2 DR et 8 CR), 7 enseignants Afficher la suite
L'unité comprend 40 personnels permanents: 10 chercheurs INRA (2 DR et 8 CR), 7 enseignants chercheurs, 1 MC contractuelle (Agrocampus Rennes), 22 ITA dont 1 CDI Agrocampus) et 9 doctorants, 5 post-doc, et, 10 non titulaires. Elle est structurée en trois équipes : Conservation et restauration des écosystèmes aquatiques (CREA), Écologie halieutique (EH) et Écologie évolutive des perturbations liées aux invasions biologiques et aux xénobiotiques (EPIX).
Notre unité de recherche gère plusieurs laboratoires pour l'assistance technique des programmes de recherche. Ces laboratoires regroupent l'expertise et les compétences essentielles en biologie moléculaire, isotopes tables et éléments traceurs, taxonomie des végétaux et des animaux aquatiques et biochimie.
Les approches descriptives, analytiques et quantitatives (modélisation) de changement de population et de fonctionnement d'écosystèmes reposent sur des séries de données issues de suivis in situ et d'expérimentations en conditions contrôlées.
L'Unité expérimentale U3E apporte son assistance à la réalisation des programmes de recherche grâce à ses installations expérimentales (élevage d'animaux, mésocosmes internes et externes) et ses observatoires environnementaux, comme l'ORE PFC, situés sur deux bassins versants (Scorff et Oir).
D'autres travaux sont conduits dans plusieurs zones humides, des zones côtières de France (notamment l'estuaire et la baie de Vilaine) et les îles du Ponant et de Corse. Les zones marines ou continentales des territoires français Réduire

- Collaborations :
Le contexte rennais (Unités du centre Inra Bretagne Normandie, Osur, filières d'enseignement) offre Afficher la suite
Le contexte rennais (Unités du centre Inra Bretagne Normandie, Osur, filières d'enseignement) offre une dynamique de relations et se développe à travers des projets communs, dont le programme Sélune, et d'autres inscrits dans le méta-programme ECOSERV de l’Inra.
Les collaborations existent aussi à une échelle plus régionale notamment dans le périmètre de la COMUE UBL (Rennes : UMR Ecobio & OSUR, Nantes : Unité EMH, Brest : UMR Lemar & IUEM).
Pour le soutien à sa recherche et en réponse à la demande sociétale, l’UMR développe un large partenariat institutionnel (MEDDE -DPMA et DEB-, MAAF, ANR, ANSES, Agences de l’Eau, Agence Française pour la Biodiversité, DREAL, collectivités locales et territoriales) et économique (partenaires privés) notamment à travers les GIS qui allient professionnels et scientifiques.
L’unité participe également à des programmes de recherche internationaux, avec l’Afrique de l’ouest (Système d’information des pêches) et avec l’Union Européenne : Interreg (SAMARCH) IVA, FP7, FP8, Life+. Réduire

- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : crustacé, gastéropode, macroinvertébré, mollusque, mollusques, periphyton, phytoplancton, structure d'age
Question sociétale et finalité, contexte : diversité
Démarche, discipline : Ecotoxicologie, Génétique des populations
Afficher la suite
Objet d'étude : crustacé, gastéropode, macroinvertébré, mollusque, mollusques, periphyton, phytoplancton, structure d'age
Question sociétale et finalité, contexte : diversité
Démarche, discipline : Ecotoxicologie, Génétique des populations
Echelle d'étude : benthos, competition, lignée consanguine, microcosme, population expérimentale, population naturelle
Localisation géographique : cours d'eau
Dispositif technique et méthode d'étude : aide à la décision, autofécondation, bioindication, biologie évolutive, biométrie, carte de risque, écologie des communautés, effectif efficace, gestion des invasions, lutte contre les ravageurs, mésocosme, modélisation, stratégie d'eradication, système de reproduction, taux d'accroissement
Composé chimique, Facteur du milieu : dérivé génétique, groupe fonctionnel, marqueur génétique, microsatellite, microsatellites, pesticide
Phénomène, processus et fonction : colonisation, dégradation de la litière, dépression de consanguinité, dynamique des populations, effet direct, effet indirect, effet transgénérationnel, emergence, émergence, héritabilité, hétérosis, prédation, recolonisation, redondance fonctionnelle, valeur sélective, variabilité neutre
Réduire
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +