Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UMR0547 PIAF Physique et physiologie Intégratives de l'Arbre en environnement Fluctuant
- Complément d'adresse :
Nouvelle adresse depuis le 01/04/2012 :
INRAE Site de Crouël
5 Chemin de Beaulieu
63039 Afficher la suite
Nouvelle adresse depuis le 01/04/2012 :
INRAE Site de Crouël
5 Chemin de Beaulieu
63039 CLERMONT-FERRAND Cédex 2 Réduire

- Missions :
Les recherches de l'UMR_A 547 PIAF portent sur les réponses des arbres aux facteurs de l’ Afficher la suite
Les recherches de l'UMR_A 547 PIAF portent sur les réponses des arbres aux facteurs de l’environnement (hydrique, lumineux, mécanique, minéral, thermique) déterminant leur acclimatation ou survie, en prenant en compte les aspects architecturaux et fonctionnels et en travaillant sur l'ensemble du cycle annuel. Nos objectifs sont principalement d’identifier des génotypes ou des écotypes d’arbres plus résistants aux événements climatiques extrêmes, de proposer des modes de conduite des vergers pour limiter le développement des bioagresseurs et donc le nombre de traitements phytosanitaires, de proposer des modes de gestion forestière améliorant la durabilité, de prévoir les modifications d'aires de répartitions des espèces naturelles ou cultivées en fonction du changement climatique.

Le projet scientifique de l’UMR PIAF est porté par 3 équipes mixtes et pluridisciplinaires aux spécificités fortes qui abordent l’analyse et la modélisation du fonctionnement des arbres en réponse à des variations des facteurs de l’environnement :

Le fonctionnement hydraulique pour comprendre s’il permet une résistance et/ou une adaptation à la sécheresse ; Le fonctionnement photosynthétique pour comprendre son interaction avec le microclimat de la couronne, la gestion des réserves carbonées et/ou azotées pour comprendre les mécanismes d’endurcissement et de résistance au gel ou aux bioagresseurs ; La régulation mécanoperceptive de la croissance et du développement architectural pour comprendre l’acclimatation et la résilience au vent. L'intégration des connaissances conduit à un modèle de fonctionnement spatial et temporel de l’arbre et la complémentarité des équipes se traduit par une thématique transversale visant à faire progresser nos connaissances sur l’adaptation des arbres aux changements globaux (principalement climatiques) en termes de survie, de croissance ou de production (bois, fruits ou services écosystémiques). Ces projets sont mis en œuvre avec une démarche de physique et physiologie intégratives permise par la complémentarité des outils et des compétences entre les enseignants-chercheurs de l’Université Blaise Pascal (Biologie moléculaire, physiologie aux échelles moléculaire et cellulaire) et les chercheurs de l’INRA (modélisation, physique et écophysiologie à des échelles plus macroscopiques, l’organe ou la plante entière).

Pour renforcer l’intégration entre les équipes nous avons aussi souhaité focaliser nos activités de transfert sur deux projets à vocation plus finalisée, également transversaux aux équipes. L’un visera à coordonner nos travaux sur l’Hévéaculture et le second à mettre en œuvre des recherches sur l’arbre en ville : Ville-Arbre-Environnement.

Réduire

 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +