Un laboratoire
   
   
 
 
PHASE Physiologie animale et systèmes d'élevage
- Complément d'adresse :
INRAE 37380 NOUZILLY Réduire

- Missions :
Le département PHASE est issu de la fusion, au 1er mars 2004, de trois départements : Elevage et Afficher la suite
Le département PHASE est issu de la fusion, au 1er mars 2004, de trois départements : Elevage et Nutrition des Animaux, Physiologie Animale (plus de 90% des effectifs antérieurs) et Hydrobiologie et Faune Sauvage pour sa composante aquaculture (environ 30% des effectifs antérieurs).

Les disciplines scientifiques du département relèvent principalement des sciences animales : biologie de la reproduction et du développement, nutrition, métabolisme, endocrinologie, neurosciences et éthologie, zootechnie des systèmes d'élevage. S'y ajoutent des compétences en sciences des données (bio‐informatique, statistiques et modélisation) que nous nous attachons à renforcer au fil du temps.
Ces disciplines sont mobilisées à différents niveaux d’organisation : génome et épigénome, cellules, tissus, animal, troupeau jusqu'aux systèmes d'élevage, dans leurs composantes biotechniques, au service des deux missions confiées au département :
- Comprendre et maîtriser les mécanismes d’élaboration des phénotypes, des comportements et des produits animaux (mammifères, oiseaux et poissons) ;
- Elaborer des techniques, pratiques et systèmes d’élevage conjuguant performances économiques, environnementales et sociales, et favorisant le bien‐être et la santé des animaux.
Nos recherches concernent principalement les espèces d'intérêt agronomique incluant des ruminants (bovins, caprins, ovins) et des monogastriques (porcs, volailles, chevaux, et poissons). Des animaux modèles (rongeurs, poissons) et des modèles cellulaires sont utilisés pour des études mécanistiques.
Au niveau national, le département PHASE est l'opérateur de recherches majoritaire dans son domaine. L'analyse du positionnement international, sur la base des publications 2016‐2020 dans la catégorie WOS Agriculture, Dairy and Animal Science1 montre qu'INRAE dans son ensemble arrive en 2ème position après l'ICAR (Inde) dont les publications sont considérablement plus nombreuses mais de faible audience. PHASE arrive en 5ème position (figure 2 ci‐contre) après l'USDA, l'Université Estadual Paulista (UNESP, Brésil) et Wageningen University Research (WUR, Pays‐Bas) qui incluent aussi la génétique et la santé animale dans leur périmètre.
Champs thématiques :
- CT1 Reproduction et développement précoce
- CT2 Comportements, adaptation et bien-être des animaux
- CT3 Nutrition, fonctions productives et produits animaux
- CT4 Conception et évaluation de systèmes d’élevage durables Réduire

- Moyens :
Le département regroupe (janvier 2021) 800 agents titulaires INRAE, dont 175 Chercheurs, 145 Afficher la suite
Le département regroupe (janvier 2021) 800 agents titulaires INRAE, dont 175 Chercheurs, 145 Ingénieurs et 480 techniciens, 220 doctorants et post-doctorants, 200 personnels non-INRAE. L'activité de recherche se développe dans 17 Unités de Recherche propres ou Unités Mixtes avec différents partenaires, 10 Unités Expérimentales, 5 Unités sous Contrat et 3 unités d'appui. Le budget de fonctionnement du département s'élève à environ 19 M€ dont 35 % en provenance d'INRAE, 25% sous forme de recette (vente de produits animaux) et 40 % liés à des contrats. La moitié de ces contrats concernent des partenaires institutionnels (ANR, régions,...), 25 % proviennent de l'Union Européenne et 25 % de partenaires professionnels. Réduire

- Collaborations :
Le département PHASE développe des collaborations dans 3 grands types de partenaires :
1) Afficher la suite
Le département PHASE développe des collaborations dans 3 grands types de partenaires :
1) Partenariat européen et international : ces collaborations concernent d'une part les programmes liés aux appels d'offre de l'union européenne (actuellement 24 programmes en cours dans le 7ème programme cadre), d'autre part des relations bilatérales avec des organismes de recherche européen (le WUR notamment) ou internationaux (en Chine ou aux Etats-Unis notamment), et enfin des relations individuelles de scientifiques avec leurs collègues étrangers.
2) Partenariat professionnel. Ce partenariat concerne principalement d'une part les instituts techniques (Institut de l'élevage, IFIP, ITAVI,...), notamment dans le cadre de 4 UMT créées en 2006-2007 dans le domaine des volailles, de la production laitière, de la production porcine et de l'élevage allaitant, d'autre part les entreprises privées des secteurs de la nutrition animale, de la reproduction, de la médecine vétérinaire et de la pharmacie et pluis récemment de l'alimentation humaine.
3) Relations avec l'enseignement supérieur : le département est associé dans la majorité de ses unités de recherche à des partenaires académiques externe dans le cadre d'UMR (n=12) ou d'USC (n=7). Les unités du département sont officiellement liées à 14 écoles doctorales. Chaque année, environ 140 scientifiques dispensent 1300 heures d'enseignement dans une vingtaine de cursus de master. Réduire

 
L’annuaire INRAE est alimenté pour partie de données issues des référentiels INRAE et pour partie de données directement saisies par les unités.
Entre le 15/12/2021 et le 31/01/2022 l’interface de saisie des unités n’est pas accessible pour cause de refonte. Pour en savoir plus surles changements à venir, consultez le document explicatif accessible ici.

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +