Vous cherchez...

 
Un laboratoire
   
   
 
 
UR0629 URFM Ecologie des Forêts Méditerranéennes
- Complément d'adresse :
INRAE Domaine Saint-Paul
- Afficher la suite
INRAE Domaine Saint-Paul
- Site Agroparc
84914 AVIGNON CEDEX 9 Réduire

- Missions :
L'URFM mène des recherches pluridisciplinaires en écologie sur les écosystèmes forestiers Afficher la suite
L'URFM mène des recherches pluridisciplinaires en écologie sur les écosystèmes forestiers méditerrannéens. Nous mettons l'accent sur la modélisation du fonctionnement et de la dynamique des forêts hétérogènes, pour fournir des outils d'aide à leur gestion durable dans le contexte du changement global. Nos recherches s'inscrivent dans la thématique plus large de l'adaptation des écosystèmes naturels et cultivés au changement global qui fédère plusieurs équipes du centre d'Avignon. Nos recherches couvrent les quatre champs thématiques du département Écologie des Forêts, Prairies et Milieux Aquatiques (EFPA), l'unité est structurée en trois équipes de recherche: - Biologie des Populations et Evolution, - Ecologie Fonctionnelle et Dynamique des Communautés, - Physique et Ecologie du Feu De façon transversale, la cellule SIG-SGBD prend en charge la gestion des données géoréférencées. Les forêts méditerranéennes présentent cinq spécificités qui déterminent nos orientations de recherche : * une importante biodiversité, diversité d'espèces mais aussi diversité génétique au sein de chaque espèce, avec une structure souvent hétérogène des peuplements ; * des dynamiques naturelles fortes, liées aux perturbations (incendies, invasions biologiques...) ou au processus de maturation écologique (succession d'espèces), libérées par le recul des interventions culturales ; * des scénarios de prédiction de changement climatique particuliers pour la zone méditerranéenne, où le déficit hydrique estival ne serait pas compensé par les pluies d'arrière saison ; * un rôle avant tout multifonctionnel de la forêt et une productivité faible en bois ; * un taux élevé et croissant de forêts sous influence urbaine, qui fait apparaître de nouveaux enjeux. Au-delà des travaux académiques, nous participons activement au développement d'applications de ces recherches dans les domaines suivants : - conservation des ressources génétiques forestières: élaboration de la stratégie nationale, conception et animation de réseaux nationaux et européens ; - conception et entretien des coupures de combustible : formation et aide à la décision, animation de réseaux ; - gestion forestière : élaboration de modules de simulation pour l'aide à la décision, opérations pilotes, formation ; - protection contre les ravageurs: recherche de moyens de lutte respectueux de l'environnement, formation et aide à la décision. Réduire

- Moyens :
Nos recherches s'appuient sur un important réseau expérimental de terrain suivi sur le long terme, Afficher la suite
Nos recherches s'appuient sur un important réseau expérimental de terrain suivi sur le long terme, dont en particulier plus de 200ha de plantations expérimentales représentant une importante collection de ressources génétiques et un réseau de parcelles sylvicoles, certains dispositifs ayant plus de 30 ans. Actuellement, nous concentrons nos recherches sur trois sites atelier représentatifs de trois écosystèmes forestiers méditerranéens majeurs :
- le site-atelier du Mont Ventoux, l'un des sept « Intensive Study Sites » européens du Réseau d'Excellence EVOLTREE, est représentatif de l'étage supra-méditerranéen des forêts de l'arrière pays ; on y étudie principalement les processus de la dynamique et de l'évolution des forêts mélangées sur un gradient altitudinal ;
- les site-ateliers de Fontblanche, l'un des site du réseau F-ORE-T de tours à flux partagé avec d'autres organismes de recherche, et Lamanon sont représentatifs de la forêt mélangée pin d'Alep - chêne vert ; on y étudie principalement les bilans d'eau et de carbone dans le fonctionnement du peuplement mélangé mais aussi l'impact de la gestion sylvicole sur le comportement du feu ;
- le site atelier de la cédraie du Luberon où l'on étudie les processus de « naturalisation » de cet écosystème basé sur une essence introduite (arbre et cortège d'insectes) et d'intérêt potentiel majeur pour la zone.
L'ensemble de ce patrimoine expérimental est géré en étroite collaboration avec l'Unité Exprimentale Forestière Méditerranéenne (UEFM, UE348).

Elles s'appuient également sur l'utilisation de divers outils, en propre ou partagés: laboratoire de Biologie Moléculaire du centre INRA d'Avignon, bancs-thermiques de la halle feu des Vignères, phytotron et serres, plate-forme de simulation CAPSIS, SIG...
Réduire

- Collaborations :
L'URFM fait partie de la Fédération de Recherche Ecosystèmes Continentaux et Risques Afficher la suite
L'URFM fait partie de la Fédération de Recherche Ecosystèmes Continentaux et Risques Environnementaux ECCOREV. Nous sommes laboratoire d'accueil pour les Ecoles Doctorales d'Aix Marseille et de Montpellier.

Au plan international, l'URFM est depuis longtemps impliquée dans la coordination et la participation à des projets européens. Nous sommes actuellement :
- co-coordinateur du Projet Intégré FIRE-PARADOX sur les feu de forêts ;
- partenaire du Réseau d'Excellence EVOLTREE, coordonné par INRA sur génomique et biodiversité ;
- partenaire des projets TREEBEEDEX et EUFGIS sur les ressources génétiques forestières ;
Par ailleurs, nous avons des collaborations soutenues et formalisées avec le Los Alamos National Laboratory (USA) sur la modélisation du feu et les processus de propagation. Nous collaborons régulièrement avec les organismes de recherches ou universités du Bassin Méditerranéen, principalement Algérie, Liban et Tunisie.

Au plan national, nos recherches sont financées par différents projets ANR, programmes VMC et jeunes chercheurs.

Nos partenaires socio-économiques se trouvent essentiellement parmi les responsables de l'aménagement et de la gestion du territoire et des forêts :
Ministère de l'Agriculture (présidence de la Commission Nationale des Ressources Génétiques Forestières), gestionnaires forestiers méditerrannéens (principalement ONF), Protection Civile, Parc Naturel du Luberon, Réserve MAB Ventoux... Réduire

- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : abies, arbre forestier, cedrus, combustible forestier, compétition, cupressus, fagus silvatica, fagus sylvatica, pinus, pinus halepensis, sylviculture
Question sociétale et finalité, contexte : changement climatique, incendie de forêt
Démarche, discipline : Base de données, Écologie et Environnement, écophysiologie, génétique, Génétique des populations, Modélisation et simulation, Physique
Afficher la suite
Objet d'étude : abies, arbre forestier, cedrus, combustible forestier, compétition, cupressus, fagus silvatica, fagus sylvatica, pinus, pinus halepensis, sylviculture
Question sociétale et finalité, contexte : changement climatique, incendie de forêt
Démarche, discipline : Base de données, Écologie et Environnement, écophysiologie, génétique, Génétique des populations, Modélisation et simulation, Physique
Echelle d'étude : competition
Localisation géographique : méditerranée
Dispositif technique et méthode d'étude : aide à la décision, bilan de carbone, conservation, corrélation turbulente, croissance, écologie des communautés, écologie du feu, experimentation, expérimentation, géomatique, gestion des forêts, modélisation, modélisation de la végétation forestière, modélisation physique du feu, prévention du feu, simulation, station forestière
Composé chimique, Facteur du milieu : embolie, flux de sève
Phénomène, processus et fonction : adaptation à la sécheresse, branchaison, colonisation, conductivité hydraulique, dépérissement, dispersion, évolution, peuplement forestier, photosynthèse, régénération, respiration du sol, ressource génétique
Réduire
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +