Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
Conception et adoption de systèmes de culture innovants
(ACR)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : adoption ex ante, économie de l'exploitation, économie de l'innovation, politique agricole, système de culture
Question sociétale et finalité, contexte : changement technique
Démarche, discipline : Modélisation et simulation
Afficher la suite
Objet d'étude : adoption ex ante, économie de l'exploitation, économie de l'innovation, politique agricole, système de culture
Question sociétale et finalité, contexte : changement technique
Démarche, discipline : Modélisation et simulation
Dispositif technique et méthode d'étude : aide à la décision, modélisation, pratique agricole, programmation mathématique
Réduire

- Description détaillée :
La première version de l'outil d'aide à la décision est un modèle statique de simulation Afficher la suite
La première version de l'outil d'aide à la décision est un modèle statique de simulation technico-économique utilisant la programmation linéaire sur le logiciel Excel. Il concerne l'offre de canne à sucre des exploitations de la Réforme Foncière en Guadeloupe. Ce choix répond principalement aux objectifs d'économie d'information, de représentation de l'agriculture dans sa diversité et sa complexité et de travail en partenariat.Le fonctionnement des exploitations est analysé grâce à l'élaboration de typologies d'exploitations agricoles et la caractérisation des activités, agricoles ou non, offertes au choix des agriculteurs. En l'absence de bases de données préexistantes (RICA etc.), l'équipe doit s'investir dans la collecte de données, ceci principalement à dire d'experts pour minimiser les enquêtes auprès d'exploitants agricoles. Ceci implique l'animation de groupes de travail pluridisciplinaires et pluri-institutionnels (recherche, formation, développement) avec l'objectif de consolider de manière durable le dispositif régional d'observation des changements agricoles et ruraux. Parallèlement on procède à la définition des scénarios susceptibles d'affecter les exploitations agricoles par une analyse prospective de la politique agricole, du changement technique et du fonctionnement des marchés. MICA : Ce programme s'inscrit dans l'ensemble des recherches visant à anticiper l'impact des changements de politique agricole (particulièrement la PAC) sur les exploitations agricoles grâce à des modèles de simulation technico-économique. Ces recherches concernent généralement des zones de grande culture des pays industrialisés au contexte informationnel favorable ou des micro-zones de pays en développement ayant déjà fait l'objet de nombreuses analyses pluridisciplinaires. Or dans la majorité des territoires de la Caraïbe les analystes sont confrontés à des contraintes spécifiques, relatives à l'appareil productif lui-même (instabilité des systèmes de production, complexité des exploitations : pluriactivité, cycles courts, spécialisation réduite etc.) ou liées au contexte de modélisation (essentiellement la situation d'information limitée). Ainsi l'objectif scientifique est principalement la mise au point de méthodes de modélisation en situation de fortes contraintes. Ceci concourt à l'amélioration plus générale des outils pluridisciplinaires permettant de développer les capacités de collecte d'information, d'analyse et d'expertise sur le secteur agricole. D'où deux directions de recherches :- la mise au point de méthodes de modélisation en situation de fortes contraintes,- l'analyse du fonctionnement des exploitations agricoles qui loin de se réduire à l'alimentation du modèle a aussi une dimension cognitive.

Elaboration ex ante de systèmes de culture innovants : face aux nouvelles contraintes réglementaires associées aux crises environnementales provoquées par les pratiques intensives (systèmes monoculturaux productivistes), besoin de méthodes et d'outils génériques pour anticiper et optimiser l'adoption d'innovations par les agriculteurs. Le programme se situe à l'interface de l'agronomie systémique et de l'économie de la production : déterminants des choix techniques des agriculteurs ; impacts agro-environnementaux, techniques et socio-économiques des systèmes de culture (évaluation multicritère). Tout en valorisant la coexistence d'économistes et d'agronomes au sein d'une unité de recherche, situation encore relativement originale à l'INRA, il lui permet de contribuer fortement aux orientations récentes des organismes de recherche agronomique français (INRA, Cirad, Cemagref, IRD) favorisant un rapprochement entre les sciences sociales et les sciences biotechniques.
1. MICA : 1999-2000 : Mise au point d'un prototype et de méthodes.2) 2000-2002 : Modélisation de l'offre de canne à sucre des exploitants de la Réforme Foncière. 3) 2003 : Transfert de cette première version aux utilisateurs. 4) Extension de la version Réforme Foncière à l'ensemble de la zone cannière de la Guadeloupe 5) Conception du module "zone bananière" (2003-2005).

2. Adoption ex ante d'innovations : ce programme sur l'adoption des systèmes de culture innovants initié en 2005 est devenu le principal programme de recherches de l'équipe. Le développement de Banamarge se réalisera principalement dans ce cadre.

Le programme est soutenu financièrement par l'Union Européenne et la Région Guadeloupe dans le cadre du DOCUP. 1. Besoin d'outils d'aide à la décision publique dans le secteur agricole associé à des changements rapides et souvent radicaux, parfois non prévisibles, que ce soit au niveau commercial, réglementaire, technique ou politique. Nécessité d'anticipation partagée par des pays en voie de développement fournisseurs de pays industrialisés (pays caribéens devant adopter des "bonnes pratiques agricoles" afin de continuer à approvisionner en banane l'Union Européenne), ou devant libéraliser leurs échanges extérieurs (adhésion des pays de la Communauté des Caraïbes à la zone de libre-échange américaine en 2005). Le cahier des charges des outils d'aide à la décision a également évolué. D'une part il s'agit de prendre en compte l'impact d'un choc non seulement sur un volume de production, mais aussi sur l'environnement et sur l'emploi dans un objectif de durabilité de l'agriculture. D'autre part, les interventions sont de plus en plus différenciées selon le type d'exploitations agricoles.
2. Besoin de nouveaux systèmes de culture à moindres intrants chimiques et plus respectueux de l'environnement. Nécessité d'appréhender l'adoption ex ante de pratiques innovantes ou de systèmes de cultures innovants durables. Cas typique de la banane d'exportation antillaise qui subit actuellement une crise autant au niveau du marché que des contraintes biophysiques de production et des conséquences environnementales (crise du chlordécone). Face à cette crise, de nombreux travaux se développent aussi bien du coté de la recherche que du développement, en particulier en vue de proposer aux agriculteurs des systèmes de culture innovants. Les premiers résultats permettent de penser que ces systèmes de culture seraient orientés vers l'utilisation de la jachère en rotation avec la banane, celle de plantes de service en rotation et/ou association, et/ou la réduction du labour.
Le programme MICA a été initialement conçu avec le Département d'Agronomie Tropicale de l'UAG. Le thème de la modélisation en situation de fortes contraintes a généré de nombreuses collaborations (CIRAD-Amis-Ecopol-Tera). La caractérisation des pratiques des éleveurs et l'étude des conditions d'adoption de nouveaux systèmes d'élevage et a donné lieu à une forte collaboration avec l'UR Zootechniques de l'INRA Antilles-Guyane.
Le programme sur les conditions d'adoption de systèmes de cultures innovants permet une meilleure intégration dans le projet d'Unité et s'inscrit dans une collaboration plus large dans le cadre d'un projet ADD GeDuQue impliquant une dizaine d'équipes (INRA, CIRAD, CEMAGREF).
MICA :
- Objectif finalisé : élaboration d'outils de pilotage stratégique et de suivi de l'agriculture à l'usage des politiques et des décideurs de Guadeloupe. Un volet concernait la zone cannière. Le deuxième volet sur la zone bananière a été réalisé par une équipe du Cirad (convention Docup).
- Objectif scientifique : méthodes de modélisation en situation de fortes contraintes.

Adoption d'innovations :
- Identifier et modéliser les conditions d'adoption de systèmes de culture particuliers par différents types d'agriculteurs.
- Elaborer le cahier des charges pour des systèmes de culture innovants les plus à même d'être adoptés par différents types d'agriculteurs, proposer des mesures d'accompagnement visant à favoriser l'adoption de ces innovations.
1. Mise au point de méthodes de modélisation en contexte d'information limitée et élaboration d'outils d'aide à la décision.

Outils de simulation
Modèle MICA concernant les exploitations de la réforme foncière en cours d'achèvement.
Banamarge, un simulateur des itinéraires techniques de banane d'exportation élaboré en collaboration avec le CIRAD. Il s'agit d'un outil de calcul des coûts de production, des marges et des temps de travaux afférents à différents itinéraires techniques, outil d'aide à la décision destiné aux professionnels et autres décideurs.
Contribution au référentiel local (données et analyses)
Avancée décisive dans la connaissance des pratiques productives des agriculteurs par la prise en compte inédite de la diversité des situations. Identification des déterminants du comportement des agriculteurs qui a parfois nécessité d'étudier le fonctionnement d'un marché, celui d'une filière ou le contexte réglementaire d'une production. L'étude des pratiques d'élevage, en collaboration avec l'UR Productions Animales, a confirmé l'intérêt de la prise en compte de la diversité des situations, certaines conduites non conventionnelles et souvent informelles ayant une contribution significative au maintien des exploitations, voire à la production globale. Pour le secteur bananier, le premier référentiel différencié de systèmes de production, d'itinéraires techniques de coûts de production et de marges associés a été élaboré. L'impact important de facteurs tels que l'altitude, la pente, la composition de la main d'oeuvre sur les résultats économiques a été mis en évidence. L'effort de restitution des résultats aux partenaires a toujours été conséquent.
Premières simulations
Deux scénarios contrastés de diminution du prix européen du sucre ont été testés avec le modèle MICA sur les agriculteurs spécialisés dans la production de canne. La baisse du prix de la canne à sucre se traduit par une diminution de la surface de canne et du revenu agricole dont l'ampleur dépend du degré de pluriactivité de l'agriculteur. Les planteurs spécialisés monoactifs qui voudront rester dans l'agriculture devront diminuer leur aversion au risque. Le modèle aide à concevoir des mesures de compensation et à en évaluer l'impact potentiel sur la production de canne.
L'utilisation de Banamarge a d'ores et déjà permis les analyses de sensibilité novatrices sus-citées et des simulations (introduction de jachères, libéralisation du marché).

2. Conditions d'adoption de systèmes de culture innovants (2004- )

Le sujet se situe en amont du processus d'adoption d'innovations, puisqu'il s'agit d'accompagner la conception d'innovations par utilisation de la modélisation. Pour ce faire, il associe une approche économétrique à une approche mécaniste plus à même de traiter des événements futurs inédits.
D'un point de vue spécifique, l'application à la production bananière représente un double défi compte tenu du contexte d'information limitée et du nombre d'actes techniques à considérer de loin supérieur à ceux relatifs aux cultures les plus étudiées (ex. les céréales).

Une étude exploratoire a permis de mettre en évidence les caractéristiques des exploitations associées à chaque type de système de culture identifié : intensif (en main d'oeuvre et intrants), extensif ou innovant. Un premier état de l'art sur l'adoption et la diffusion d'innovations en agriculture a confirmé l'originalité du sujet. Le programme est articulé autour d'une thèse co-financée par les départements SAE2 et EA (J.-M. Blazy, 2006-2008). Il s'inscrit dans le projet ADD GeDuQuE « Innovations agro-écologiques et organisationnelles pour une Gestion Durable de la Qualité de l'Eau dans des régions de monoculture à forts niveaux d'intrants phytosanitaires » (2006-2008).
Le programme MICA porte sur le fonctionnement des exploitations agricoles et la modélisation de leur évolution face à des changements de politique agricole, des évolutions sur les marchés ou des innovations techniques. Il débouche sur la construction d'un modèle de simulation technico-économique de l'agriculture guadeloupéenne.

Le programme relatif aux conditions d'adoption de systèmes de culture innovants s'intéresse à l'étude des déterminants des décisions techniques des agriculteurs et l'économie de l'innovation. Il se situe à l'interface de l'agronomie systémique et de l'économie de la production : déterminants des choix techniques des agriculteurs ; impacts agro-environnementaux, techniques et socio-économiques des systèmes de culture (évaluation multicritère). Il s'articule avec le programme majeur du projet d'unité portant sur la conception de tels systèmes de culture.


Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +