Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
PHASE-CT3 : Ancien CTP-Production
(CT)
- Mot(s) clé(s) :
Objet d'étude : production animale, poulet, cheval, muscle, fromage, poisson, vache, chèvre, adipocyte, viande, foie gras, fibre musculaire, caséine, truie, oviducte, truite, veau, brebis, glande mammaire, micronutriment, porc, mitochondrie, protéome, tissu adipeux, chair de poisson, oeuf
Question sociétale et finalité, contexte : sécurité alimentaire, nutrition animale, qualité nutritionnelle, qualité sensorielle, durabilité
Démarche, discipline : Bio-informatique, Physiologie, biologie moléculaire, imagerie, Base de données, biochimie, Modélisation et simulation
Afficher la suite
Objet d'étude : production animale, poulet, cheval, muscle, fromage, poisson, vache, chèvre, adipocyte, viande, foie gras, fibre musculaire, caséine, truie, oviducte, truite, veau, brebis, glande mammaire, micronutriment, porc, mitochondrie, protéome, tissu adipeux, chair de poisson, oeuf
Question sociétale et finalité, contexte : sécurité alimentaire, nutrition animale, qualité nutritionnelle, qualité sensorielle, durabilité
Démarche, discipline : Bio-informatique, Physiologie, biologie moléculaire, imagerie, Base de données, biochimie, Modélisation et simulation
Echelle d'étude : composition corporelle
Dispositif technique et méthode d'étude : biopsie, microscopie, lactation, modèle, in vitro, in vivo, traite, expérimentation, modélisation, lapin, chirurgie expérimentale, croissance
Composé chimique, Facteur du milieu : hormone, tendrete de la viande, lait, glucose, acide aminé, sécrétion, récepteur, protéine, collagène, myosine, lipide, métabolite, acide gras
Phénomène, processus et fonction : régulation hormonale, transcription, tendrete, expression des gènes, oxydation, métabolisme mammaire, métabolisme énergétique, qualité du lait, alimentation, métabolisme musculaire, prolifération cellulaire, qualité de la chair, flaveur, métabolisme azoté
Réduire

- Description détaillée :
L’enjeu principal du CT Production consiste à maitriser l’élaboration de produits de « qualités » Afficher la suite
L’enjeu principal du CT Production consiste à maitriser l’élaboration de produits de « qualités » dans un contexte de production très contraint, lié à des systèmes d’élevage devant répondre aux critères de durabilité. Une évolution importante dans ce CT concernera donc l’analyse des effets de la mise en place de nouveaux systèmes d’élevage sur les caractéristiques des produits animaux. Nous ne chercherons plus seulement à piloter systématiquement la qualité et la quantité des produits en développant des nouveaux aliments pour animaux d’élevage, mais nous chercherons également à apprécier les variations induites par les nouveaux systèmes que ce soit sur l’aspect sensoriel (tendreté, flaveur...), nutritionnel (présence de micronutriments) ou technologique (aptitude à la transformation). Il s’agit donc chez l’animal en production i) d’analyser le fonctionnement des organes producteurs (muscle, mamelle, oviducte aviaire, foie des palmipèdes) notamment en réaction à des changements de l’environnement, afin notamment d’augmenter l’efficience de leur métabolisme, ii) de développer des méthodologies de prédiction de la qualité des produits en lien avec les pratiques d’élevage. De manière générale, beaucoup de données fragmentaires ont été accumulées depuis de nombreuses années sur les effets de différents facteurs sur la qualité des produits et il s’agit maintenant d’intégrer ces éléments pour les rendre pertinents dans des contextes variés.
Les thématiques prioritaires concernent : i) l’étude de l’expression des gènes et de la régulation de cette expression dans les tissus considérés, ii) la construction de modèles de fonctionnement intégré des organes de production et iii) la mise au point de méthodes de prévision innovantes de l’influence du système d’élevage sur les différentes dimensions de la qualité.

Deux thématiques prioritaires sont communes à ce CT et au CT Adaptation. Elles concernent i) le développement d’innovations technologiques (biosenseurs, automates de détection,…) permettant la mise au point de méthodes de diagnostic de l’état physiologique des animaux (par ex, comportement d’œstrus), de leur environnement ou de la qualité des produits (par ex, odeur de la viande de porcs mâles) et ii) l’analyse, par itération entre approches expérimentales et modélisation, des interactions entre grandes fonctions, d’adaptation et de production, à l’échelle de l’animal en tenant compte des dimensions temporelles et des caractéristiques génétiques. Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +