Vous cherchez...

 
Une recherche
   
   
 
 
SAD-CT1 : Transformations des systèmes sociotechniques en agriculture et dans les filières
(CT)
- Mot(s) clé(s) :

- Description détaillée :
Ce champ thématique poursuit un double objectif :

- Produire des connaissances sur les Afficher la suite
Ce champ thématique poursuit un double objectif :

- Produire des connaissances sur les conditions techniques, économiques et sociales des transformations des systèmes sociotechniques agricoles et de leurs liens à l’amont et à l’aval de l’agriculture ; approfondir la compréhension des processus individuels et collectifs favorisant ou freinant l'émergence et la diffusion d’innovations ;
- Participer à la conception innovante de systèmes agricoles durables et résilients. Au côté de l’agriculture conventionnelle et de l’élevage intensif, différents modèles alternatifs (agriculture biologique, agriculture écologiquement intensive, production intégrée, polyculture élevage autonome, agropastoralisme) sont étudiés. En effet, ces modèles explorent d’autres manières d’envisager les rapports entre la production de biens alimentaires et la gestion des ressources naturelles.


Axe 1 - Analyse des systèmes sociotechniques
Cet axe a pour objectif de comprendre et de caractériser les transformations conjointes des systèmes agricoles, des métiers et des systèmes d’activités en agriculture, dans les filières et dans le conseil.

Au niveau de l’exploitation agricole, le système sociotechnique met en relation les systèmes d’activités du ménage, la configuration de main-d’œuvre, les pratiques techniques, les aspirations de travail et de revenu et les identités professionnelles, avec les performances productives et environnementales. Trois éléments sont particulièrement étudiés :
- l’analyse et la modélisation des capacités adaptatives des systèmes en relation avec l’incertitude (climatique, économique…) et les risques d’irréversibilités productives, écologiques et sociales ;
- les recompositions des identités professionnelles, en particulier à travers l’étude des tensions entre différentes rationalités dans le travail et en référence à l’injonction à l’innovation ;
- les mutations du travail en agriculture, qui est un traceur des pressions de multiple nature qui s’exercent sur l’activité des agriculteurs, et qui peut être un frein à adoption d’innovations.

Au niveau des filières (relations entre la production et son aval), les interactions entre les systèmes agricoles et les circuits de commercialisation des produits sont étudiés. Deux filières sont particulièrement étudiées car elles portent en germe des transformations profondes de l’agriculture :
- Les circuits courts. Il s’agit de caractériser la diversité des pratiques de production, les collectifs de travail, les organisations de filières, les acteurs, les configurations territoriales qui les fondent, en émergent ou freinent leur développement.
- Les filières émergentes. Il s’agit d’identifier les trajectoires technologiques qui conduisent à la diversification des cultures ou à la spécialisation, en intégrant dans l’analyse l’ensemble du design organisationnel des filières (du semencier au transformateur, en passant par l’agriculteur).

Au niveau du système de R&D et de conseil, il s’agit :
- de décrire les nouvelles compétences requises pour les conseillers, mais aussi les transformations de leurs identités, de leurs métiers, et des conditions d’exercice de leurs activités dans des nouvelles situations de travail, caractérisées par la co-production de connaissances avec les agriculteurs, et par une remise en question, du fait du changement climatique, des références issues de l’expérience ;
- d’analyser les reconfigurations organisationnelles et institutionnelles du conseil, en cherchant à comprendre comment les nouvelles logiques de performance d’acteurs privés ou coopératifs, et les nouveaux rapports de force transforment les conditions d’accès aux connaissances, leur contenu et leurs modes de validation ;
- d’analyser les dispositifs de production et de circulation des connaissances à l’interface recherche/développement (RMT, UMT, réseaux d’épidémio-surveillance, observatoires territoriaux des pratiques agricoles, dispositifs de recherche partenariale…). Analyser les relations entre organisation de la R&D, formes de conseil, et risques de verrouillage technologique.


Axe 2 : Conception innovante de systèmes agricoles
En collaboration avec d’autres départements de l’Inra (en particulier EA, Phase et SPE), le département SAD participe à la conception et à l’évaluation de systèmes adaptés à la variété des contextes locaux et des voies de transformation de l’agriculture.

3 objectifs sont poursuivis :
- Analyser la diversité des conditions de production (agriculture périurbaine, circuits courts, pluriactivité, diversité des exploitations agricoles et des collectifs de travail), et des opportunités et contraintes afférentes débouchant sur la formalisation d’indicateurs d’évaluation relevant des points de vue des agriculteurs sur leur activité et leur travail.
- Articuler, notamment par la modélisation, les échelles de la parcelle et du troupeau avec celles de l’exploitation agricole et du territoire ; des travaux sur la gestion de l’exploitation agricole permet d’analyser l’insertion des systèmes de culture ou d’élevage innovants dans les exploitations.
- Mener des démarches de co-conception dans le cadre d’innovations techniques (systémiques), organisationnelles, institutionnelles, et sur leur couplage. Un travail spécifique est conduit, avec les pouvoirs publics, sur les innovations institutionnelles et sur les normes susceptibles de favoriser la conception ou la diffusion de systèmes agricoles innovants.
Réduire

- Champs de rattachement :
 

En naviguant sur notre site vous acceptez l'installation et l'utilisation des cookies sur votre ordinateur. En savoir +